Archives de
Étiquette : Nha Trang

Vietnam, le bilan

Vietnam, le bilan

Après avoir passé 17 jours au Vietnam, la première destination de notre périple, il est temps de vous faire un petit compte rendu global de notre ressenti ainsi que ce que ça nous a coûté exactement.

 

La toute première chose qu’on peut dire, c’est que 17 jours, c’est clairement pas assez. On a juste le temps de commencer à s’habituer à dire « bonjour », « aurevoir » et « merci » que nous voilà déjà ailleurs avec une autre langue. Malgré cela, on a adoré en découvrir plus sur ce pays qui est si différent du nôtre. Car ceci a été notre premier ressenti. « Mon dieu c’est quoi ce pays ?! ». Mettez-vous à notre place ! On a pris l’avion au froid et on s’est fait amener en voiture par un de nos amis à la gare pour prendre le train en direction de l’aéroport. Et là, on se retrouve au chaud avec une pluie tropicale, dans un bus bondé de chez bondé et on nous pose à un endroit où il faut traverser « comme tu peux » alors qu’il y a des centaines de scooters… Dépaysement assuré ! Heureusement, on avait notre petit hôtel gentiment pré réservé par la maman de Sacha qui ressemblait au genre d’endroits où on avait l’habitude d’aller. (merci encore !)

 

Notre deuxième ressenti a été quand on a tiré du bancomat… 1,5 millions de dongs. WOAW ON EST MILLIONAIRE !!!!! (C’est quand tu te rends compte que ça correspond à 60 euros que tu stoppes illico de rêver en tant que nouveau riche…)

 

Bref, première arrivée plutôt frappante…

 

La question cruciale ; Quelle est la destination qu’on a le plus aimé au Vietnam ? Dur de n’en dire qu’une mais dans ce cas on dirait l’île de Cat Ba. Bien que la ville en elle-même soit trop touristique en raison de la baie d’Ha Long, l’île est juste incroyable. Il suffit de louer un scooter pour 4$ la journée, rouler pendant à peine 10 minutes et on se retrouve dans la jungle, sans personne, à écouter la douce mélodie des chants des oiseaux ainsi que les doux cris des singes. Cette sensation est indescriptible et était complétement inédite pour nous deux. La seule chose que j’avais en tête à ce moment-là c’était « je veux voir des siiiiiiiiinges !! » Il m’a suffi d’attendre 2-3 jours et mon vœu c’est exaucé sur « monkey island » (encore heureux vous allez me dire…). On a qu’une envie, y retourner et continuer à découvrir cette île ainsi que ces environs !

 

pour Bilan

 

Il y a bien sûr beaucoup d’autres choses que l’on a aimées. La jolie ville de Hoi an ou encore les grottes de Phong Nha, par exemple. On a essayé de chercher des coins pas ou peu touristiques. Peine perdue, impossible. On regrette de ne pas être nés plus tôt et de ne pas avoir fait ce voyage il y a 10 ou 20 ans, quand le tourisme débutait à peine dans ce pays.

 

 

Des chiffres et des lettres

 

Mais combien nous a coûté notre voyage au Vietnam ?!

 

Au total, nous avons dépensé 699.20 CHF pour 17 jours, répartis de cette manière :

 

Vietnam bilan

Ce qui correspond à environ 20,50 CHF par personne par jour.  Il est donc possible de vivre avec 20 CHF/euros par jour !

 

 

Quelques statistiques :

 

Nombre de scooters loués : 3

Nombre d’hôtels différents : 9

Chambre la moins chère : 6$

Chambre la plus chère : 20$

Resto le moins cher : 7$

Repas le plus cher : 16$

Nombre de trajets en bus : 8 (Dont 5 de nuit)

Bière la moins chère : 10 centimes

Nombre de transports différents : 5 (Scooter, taxi, bus, bateau et vélo)

Nombre d’arnaques : 3

Nombre de jours malades : 2 jours (1 chacun)

Nombre de jours de pluie : 2

 

 

Dans des conditions idéales (plus de temps et plus d’argent) nous…

 

Serions allés dans la région de Sapa dans le nord du Vietnam, ou encore à la frontière chinoise, afin de voir les (paraît-il) magnifiques rizières et pourquoi pas faire de jolies marches.

 

Aurions opté pour Mui Né à la place de Nha Trang. Comme expliqué dans cet article, Nha Trang est une station balnéaire plus russe que vietnamienne contrairement à Mui Né qui est, pour le moment, encore authentique.

 

Serions resté plus longtemps sur la jolie petite île de Cat Ba et à Hoi An. Ces deux endroits nous ont énormément plu. A Cat Ba, nous aurions certainement fait plus de tours en scooter aux alentours et juste profité de ce petit endroit de paradis. A Hoi An, nous aurions sûrement décidé de nous faire confectionner quelques vêtements sur-mesure pour un prix incroyablement bas, ce qui demande au moins 2 jours, ainsi que profité de parcourir un peu plus la ville.

 

Aurions aimé aller voir le fameux Delta du Mékong. Au début, c’était plus ou moins prévu dans le programme. Mais, au fur et à mesure du voyage, voyant à quel point le temps nous manquerait, on a dû y renoncer bien malheureusement…

 

 

Ce que l’on a particulièrement aimé

 

Les gens. Vous n’imaginez même pas le nombre de sourires spontanés qu’on a eu le plaisir de voir. Et encore moins le nombre de « Hellooooooooo » d’enfants qui nous croisaient/voyaient. Bien entendu, la spontanéité n’est pas la même dans les grandes villes ou coins très touristiques. Serait-ce à cause du côtoiement des touristes ?

 

Les paysages. Tous plus beaux les uns que les autres. Rizières, plages, baies, îles, villages pittoresques, grottes, rivière, forêts, dunes de sables, montagnes… Il y en a vraiment pour tous les goûts !

 

La nourriture. Variées et très goûteuses. Sacha ne pouvait se passer des « Fried rice » ! Sachez que contrairement à ce que l’on pourrait croire, elle n’est pas très épicée, à l’opposé de la Malaisie ou de l’Indonésie où ils n’hésitent pas à ajouter quelques chilis… !

 

Les prix. On va pas se mentir… Payer une chambre 5$, c’est plutôt rare et notre budget nous remercie ! On mange très bien pour moins de 10$ pour 2 personnes, avec boissons. On ne vous parle même pas des entrées des musées… Ils varient entre 70 centimes à 90 centimes l’entrée (pour ceux que l’on a fait).

 

 

Ce qu’on a moins aimé

 

Les prix gonflés à bloc pour les touristes. Le fait qu’un T-shirt dans un magasin puisse coûter le double dans un autre et qu’au final il ne coûte réellement qu’un quart du prix. Dès que vous êtes touristes, ils vont vous donner un prix beaucoup trop haut. Bah oui, s’ils peuvent se faire 250% de marge, ils vont essayer ! Ce que l’on ne savait pas c’est que ça serait pareil partout ailleurs en Asie… Alors n’hésitez pas à marchander, marchander et encore marchander et à donner des prix ridiculement bas. Vous verrez vite où est leur limite. N’hésitez-pas non plus à demander le prix à d’autres vendeurs pour le même article, vous trouverez sûrement un endroit où vous l’aurez le moins cher possible !

 

Les chiens errants. Ce doit être la chose avec laquelle j’ai eu le plus de mal. Je ne comprends pas que l’humain puisse délaisser comme ça à la rue un être vivant sans défense qui n’a pas de quoi se débrouiller seul. Pourquoi tous ces chiens sans maitres ? C’est en remarquant les tétines (très) pendantes des femelles et les trucs (très) pendants des mâles que j’ai compris. Ils ne sont ni stérilisés, ni castrés. Tu m’étonnes alors qu’il y ait des chiens à chaque coin de rue, dont 1 sur 5 qui boite, 1 sur 2 qui est blessé et 1 sur 1 qui est maigre… Ce qui m’a vraiment donné un gros coup est quand j’ai vu, un soir en se baladant, un pauvre chien courir sur la route, boitant, qui au final s’avérait être en train de fuir d’autres chiens apparemment en meilleure forme que lui… J’ai vraiment dû me retenir de fondre en larme. J’aime énormément les animaux et je ne comprends pas qu’on puisse les laisser comme ça. J’avais juste envie de le prendre avec moi et de le soigner… J’aurais vraiment aimé pouvoir, vraiment. Et ça, c’est partout en Asie (à part dans les grandes villes telles que Kuala Lumpur, Bangkok ou encore Singapour), à mon plus grand désarroi.

 

Les chauffeurs de bus de nuit. Ils n’ont aucun souci à faire du rallye avec leur bus, les nettoyer à 2h du mat, mettre leur musique à fond ou encore rire le plus fort possible. On est tombé sur certains « moins » comme ça… Mais ne vous attendez pas à une bonne nuit de 10h de sommeil. Le plus long a dû être au grand maximum de 3h pour ma part ! Ne pensez pas non plus que vous aurez de bons lits bien confortables. Vous faites plus d’1.70 mètres ? Un conseil, préparez vos jambes à ne pas pouvoir s’étendre. Ça reste malgré tout le moyen le moins cher pour traverser le Vietnam et, finalement, c’est une expérience marrante à raconter !

 

 

Ça a été 17 jours incroyables et vraiment dépaysants. On a qu’une envie, y revenir pour voir d’autres endroits car le Vietnam a encore beaucoup à offrir !